Lutte contre le harcèlement dans les transports

Mis en ligne le 19 Janvier 2016

Le plan national

Le plan lancé le 9 juillet 2015 par Pascale Boistard, secrétaire d’Etat chargée des Droits des femmes, aux côtés de la RATP et de la SNCF, vise à faire reculer l’ensemble des manifestations de sexisme limitant les possibilités de présence ou de déplacement des femmes dans l’espace public.

Le plan se décline en 3 grandes priorités, découpées en 12 engagements.

Ces trois grandes priorités sont : prévenir, réagir et accompagner.

Seule une action globale permettra de lutter efficacement et dans la durée contre ce phénomène.

Consultez le plan national : http://femmes.gouv.fr/harcelement-transports

Numéros d’urgence

Les numéros d’urgence sont des services gratuits, disponibles 24h/24 et 7j/7, permettant aux victimes d’être secourues et aux témoins de signaler une agression efficacement et rapidement.
Pour que la demande soit traitée de la façon la plus efficace possible, il est nécessaire de fournir à votre correspondant les informations les plus précises possibles :

  • Qui je suis : victime, témoin ?
  • Où je suis : adresse précise de l’endroit où les services doivent intervenir ?
  • Pourquoi j’appelle : motifs précis de l’appel ?

En cas d’agression sexuelle, vous pouvez appeler :
Le 17 – Police Secours
Le 112 – Numéro d’urgence européen

Les sourds, malentendants et personnes ayant des difficultés à parler, victime ou témoin, peuvent envoyer un SMS au 114.

Les usagers de la SNCF, victime ou témoin, peuvent formuler leur demande de secours depuis un train en marche en appelant le 31 17.
En moins de deux minutes, les opérateurs parviennent à localiser le train d’où provient la requête en utilisant les outils de suivi des circulations ferroviaires et en dialoguant avec leur interlocuteur.